La méditation du Chemin de Croix demande de parcourir successivement les 14 stations en méditant la passion de Notre Sauveur Jésus Christ.
    A la demande de Notre Seigneur, Elena a dessiné au crayon carbone en 1996 un Chemin de Croix pour la méditation de Sa Sainte Passion en s'inspirant de celui de deux peintres flamands.

N'hésitez pas à cliquer sur chaque image du station du Chemin de Croix pour l'agrandir

 

 


 A la 11ème station de ce Chemin de Croix, Notre Seigneur accordera des guérisons miraculeuses à qui le méditera avec amour et respect, comme si l'on était présent le jour même où Il a donné Sa Vie à tous les pécheurs de la terre.
 

 

 

  Station 8: Jésus console les filles de Jérusalem

    " Jésus était suivi d'une grande multitude du peuple, entre autre de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles et leur dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants. "

(Lc 23, 27-28)

    Ces femmes ont tort de se lamenter sur le sort de Jésus. Et nous aurions tort, nous aussi, de faire le chemin de croix en nous lamentant sur ce que Jésus a dû souffrir. Notre vocation de disciples, ce n'est pas de pleurer sur Lui, mais de Le suivre sur un chemin de croix qui est chemin de résurrection. Suivre Jésus avec nos tristesses, nos angoisses, nos espoirs et nos joies . Car la Passion du Christ est aussi passion des hommes et c'est une passion qui conduit à la résurrection, celle de Jésus et aussi la nôtre.

 

 

  Station 9: Jésus tombe pour la troisième fois

    " Il était méprisé, laissé de côté par les hommes, homme de douleur, familier de la souffrance. Oui, méprisé, nous ne l'estimions nullement. En fait, ce sont nos souffrances qu'il a portées, ce sont nos douleurs qu'il a supportées, et nous, nous l'estimions touché, frappé par Dieu et humilié. "           (Is 53, 3-4)

Dans tout vivant qui est brisé, c'est Dieu qui est mis en morceaux. Dieu, volontairement, se laisse briser pour dire que la souffrance, n'importe laquelle, est un mal absolu et qu'il faut la présence même de Dieu pour la combattre et ne pas la laisser nous emporter. C'est ainsi que Dieu sauve l'homme : en acceptant d'être mis lui-même en morceaux, comme n'importe qui. Il est soumis comme nous aux situations qui écrasent. C'est pour cette raison que nous prions Jésus le Crucifié. Pour nous, pour nos frères, pour tous les vaincus de l'histoire, d'hier et d'aujourd'hui, Jésus est le salut du monde; ce n'est pas démission de notre part. C'est le cri de notre espérance. La foi nous relèvera comme elle a relevé le Christ.

 

 

  Station 10: Jésus est dépouillé de Ses Vêtements

    " Ils le mènent au lieu-dit Golgotha... Ils partagent ses vêtements en les tirant au sort pour savoir ce que chacun prendrait.... Ainsi s'accomplissait l'Ecriture : Ils se sont partagé mes vêtements, et ma tunique, ils l'ont tirée au sort. "

 (Jn 19, 24)

Jésus est mis à nu, entièrement dépouillé. Il est exposé à tous les regards. Se donner pour que les autres vivent est un acte de dépouillement. Il ne reste rien : on est livré, offert, répandu. Se dépouiller consiste à tout donner, jusqu'à tout perdre, même la vie. Se dépouiller est un acte de Passion puisque, par amour, on livre tout, même s'il faut en souffrir. Se dépouiller est un choix. Se dépouiller est une croix. Jésus s'est dépouillé puisqu'Il a accepté de faire la Volonté du Père, puisqu'Il a accepté de tout perdre, afin que le monde gagne la vie. Se dépouiller est un acte d'amour. Jésus accepte de se donner afin que tous trouvent la Vie, par Lui et en Lui.

 

Jésus, Sauveur du monde, sauvez-nous!

Jésus, Vainqueur du péché, sauvez-nous!

Jésus, Lumière du monde, sauvez-nous!

Sainte Croix de Jésus Christ, sauvez-nous!

 

  Station 11: Jésus est cloué à la Croix

    " Il était neuf heures quand ils le crucifièrent. L'inscription portant le motif de sa condamnation était ainsi libellée : le roi des Juifs. Avec lui, ils crucifient deux bandits, l'un à sa droite, l'autre à sa gauche. " (Mc 15, 25-27)

Cloué sur la Croix, Jésus a les bras grands ouverts sur le monde. Où est-il notre Dieu quand le mal est niché aux portes du monde ? Où est-il donc le visage de Dieu, son visage de gloire, mis à nu, visible, exposé au grand jour ? Il est visible sur toutes les croix où l'homme est mis en morceaux ! Le Visage de Dieu et le visage de l'homme souffrant se confondent. Depuis ce vendredi-là, grâce au Christ en Croix, nous disons humblement, face au mal et à ses ravages, que mystérieusement, là, quelque chose est en train de naître. C'est la folie de la Croix. Nous osons humblement murmurer le souffle de notre foi et de notre espérance. Mystérieusement, là, quelque chose est en en train de venir au jour. C'est comme une lumière qui transfigure et perce derrière toutes les croix du monde.

 

 

  Station 12: Jésus meurt sur la Croix

    " C'était déjà presque midi et il y eut des ténèbres sur toute la terre jusqu'à trois heures, le soleil ayant disparu. Alors le voile du sanctuaire se déchira par le milieu; Jésus poussa un grand cri, il dit : Père, entre tes mains, je remets mon esprit. Et sur ces mots, il expira. "

(Lc 23, 44-47)

Jésus, le Messie de Dieu, l'espérance des pauvres, le sauveur du monde..., Jésus meurt. Jésus meurt dans un grand cri, et dans les larmes de la souffrance. Jésus meurt dans le silence, on n'entend plus la joyeuse nouvelle de l'Evangile, on n'entend plus les disciples qui se sont enfuis. Et pourtant, Jésus meurt aussi dans la confiance. Oui, désormais, le mystère tellement troublant de notre mort est habité par Dieu lui-même. En Jésus, Dieu a connu notre mort. Il est venu Lui-même jusque dans ce trou si noir de notre existence. Et là, Il nous donne l'espérance de la Vie, Celle qui passera en Lui, Sa vie.

 

 

  Station 13: Jésus est descendu de la Croix et remis à Sa Mère

    " Joseph d'Arimathie eut le courage d'entrer chez Pilate pour demander le corps de Jésus... Après avoir acheté un linceul, Joseph descendit Jésus de la croix et l'enroula dans le linceul. "

(Mc 15, 43-46)

Avec un infini respect, Joseph dépose le Corps inerte de son Maître. Ce Corps qui a parcouru les chemins de Palestine, ce Corps qui a soulagé et guéri, ce Corps que les foules ont touché, bousculé, ce Corps battu, fouetté, cloué, transpercé, ce Corps rompu, livré, partagé sous les yeux de Sa Mère et notre Mère Marie. Ce Corps si pauvre, mystérieusement porteur de l'Amour fou de Dieu. " Ceci est mon corps livré pour vous. "

 

 

  Station 14: Jésus est mis au tombeau

    " Joseph déposa Jésus dans une tombe qui était creusée dans le rocher et il roula une pierre à l'entrée du tombeau. Marie de Magdala et Marie, mère de José regardaient où on l'avait déposé. "

(Mc 15, 46-47)

Tout est donc terminé. Cette lourde pierre qui ferme définitivement le tombeau, nous la connaissons. C'est la pierre qui casse à jamais nos espoirs : espoir d'une famille harmonieuse, espoir d'un travail, espoir de justice, espoir de guérison. Cette pierre que nul n'arrive à déplacer, nous la rencontrons si souvent. Les femmes aussi se disaient : Qui nous roulera la pierre de l'entrée du tombeau ? Mais au matin de Pâques, elles trouveront la pierre roulée et le messager leur dira : Il n'est pas ici. Il n'est pas dans les tombeaux, dans la mort, dans un passé révolu. Il vous précède dans la vie. Il vous ouvre les chemins de la vie. Sortons nous aussi de nos tombeaux, et à la suite du Vivant, soyons nous aussi des vivants.

 

  Prière finale:

    Jésus, Vous notre Sauveur, c'est par amour pour moi, que Vous avez accepté tout cela avec résignation.

    Aidez-moi aussi à marcher à Votre suite en portant ma croix de chaque jour sur le chemin de la vie éternelle.

    Vous êtes ma Force et ma Paix. Par ma foi et par Votre Grâce, Seigneur je triompherai avec Vous.

    Bénis soient éternellement,

    le Père, le Fils et le Saint-Esprit et Marie notre Mère, Mère du Sauveur.

Amen

 

 

            Il est recommandé de terminer cette méditation par les Litanies du Précieux et Adorable Sang de Notre Seigneur Jésus Christ.

 

 

   Retour à la présentation des sessions de prières de guérison